ENTENDRE ATTENDRE OBEIR PARTIR

02/03/2019

Des années en arrière, je ne sais plus quand, ni comment, s'est imposée plus qu'une idée, une certitude, qu'un jour je devrai lever l'ancre pour une destination autre que sur le continent européen, ...Israël.

Cette certitude s'est enracinée au plus profond de mon être, m'habitant de loin en loin , parfois plus intensément souvent au second plan...

Comment ai-je "entendu" cette vérité, cette partie future de ma vie...? La rencontre avec mon passé, ma vie, mon présent, la rencontre avec Elohim vrai et unique Nom de celui qui règne de tous les temps pour les temps fut le début, sans aucun doute d'un périple intérieur, visible extérieurement .

L'amour d'Israël , tel que le monde religieux de tous bords l'entend, n'a rien à voir. Forcément Israël de la bible n'a rien à voir avec l'Etat d'Israël nation parmi les nations.

Elohim a choisi un lopin de terre sur une planète initialement bleue, afin d'y lever un peuple dépositaire de la Torah, "instruction" du bien-vivre selon ses préceptes plus que salutaires.

Le choix de cette terre reste encore un mystère qui nous sera sans aucun doute révélé en temps et en heure, la Parole dit que "à la fin la connaissance augmentera", nous ne savons pas tout, et nul ne peut se targuer d'avoir la science infuse, nous avançons par sa grâce sur un chemin étroit, le fameux Derek, au seul Nom qui sauve qui conduit à la Délivrance : Yah-shouah, le Mashiah qui doit revenir , conduire le 7ième millénaire.

Cette terre donc, Israël, symbole révélateur de la Puissance de YHWH, attire, du monde entier, les âmes , bien souvent elles ignorent pourquoi, elles arrivent, elles pleurent, elles aspirent...

De beaucoup lèvent l'ancre et s'y rendent , de beaucoup y survivent, de beaucoup s'en retournent, de beaucoup y errent aussi.

Réputée pour ma foi qui m'a conduit à poser des actes forts , les résultats démontrant que j'avais raison, je suis en butte depuis quelques années. En effet , entre poser des actes de foi sur un continent, dans un pays où les codes et règles nous sont connus est une chose, acter un départ en terre inconnue, sur un autre continent, requiert une foi bien au-delà de ce que l'on peut actionner au quotidien.

Aurais-je manqué de Foi ? non, je ne le crois pas, j'ai plutôt été freinée et accompagnée par le Ruah dans sa Sagesse infinie, pour ne pas faire de mes propres forces, pour agir quand LUI , le Créateur, Elohim , l'aura décidé.

Il me fallait donc ouvrir mes oreilles et commencer à apprendre à Entendre, à l'Entendre , Lui et personne d'autre.

De beaucoup ont tenté de distiller les a-priori, leurs conseils, leurs craintes, leurs peurs, leurs intelligences , leurs pouvoirs décisionnels, ...rien n'y a fait, je suis restée sur la brèche, souvent vacillante, jamais à terre définitivement, le murmure de sa Volonté valant pour ma vie bien plus que tous les raisonnements humains que l'on pouvait m'opposer.

Entendre son "Va" et refuser les "n'y va pas" des humains. Entendre "attends" et refuser" Vas-y" des gens bien intentionnés...

Première étape, les faits sont là pour valider mes propos, Elohim a commencé à me dire "va , voir et reviens"....Depuis 4 années maintenant, les voyages allers retours, ont pris de l'ampleur, à tel point que je suis moi-même stupéfaite de voir sa Main agir à chacun de mes voyages...

Il a levé les fonds, sans que jamais je ne fasse appel à des dons , vous ne trouverez jamais un tel article sur aucun de mes blogs, et contrairement à la majorité des sites et blogs dits "messianiques" et "chrétiens" , il n'existe aucun logo sur lequel cliquer pour "faire un don".

Je m'y suis toujours refusée, Elohim a béni mon obéissance. Facile de dire que l'on vit et que l'on agit par la foi si de l'autre côté on appelle "au secours"...

Comment rendre la Gloire à Elohim en demandant l'aide aux autres ? cela n'a pas de sens ! Aujourd'hui je puis lui dire profondément MERCI, Toda (en Hébreu), parce que c'est bien lui , et lui seul qui a envoyé les moyens, utilisant les uns et les autres, sans que jamais au grand jamais je ne divulgue mes prières cachées dans le secret de ma chambre.

J'ai donc "Entendu" de plus en plus audiblement "Vas et reviens" , au point que cela en est devenu régulier, toutes les vacances , quasiment, scolaires. 

Maman solo, j'ai géré jusqu'à peu, sur une série de 4, trois adolescents...L'aînée des filles est actuellement en volontariat dans un kibboutz dans le Negev , la seconde à l'université en France, il reste le dernier en voie de préparer son Bac.

J'aurai pu "désobéir" , trouver toutes les excuses possibles, forcer "le destin" et partir m'installer en Israël, d'autres l'ont fait, et le font encore. C'est assez étrange les forces que l'homme peut décupler pour se convaincre que c'est le "temps" par contre combien il est vite découragé quand il faut "patienter"....mystère, mystère

Rétrospection de ces dernières années, dans ces voyages à répétition, il en ressort un apprentissage des codes et des règles de vie en Israël. La vie n'y est pas rose, loin de là, les embûches sont nombreuses, les adeptes des craintifs sont nombreux pour vous ressortir les mêmes propos que du temps de Moché quand il envoya les espions faire l'état des lieux du pays promis. Terre envahie par les géants...

Je peux vous faire la liste des "découragements" que  "j'entends" :

La vie y est rude, les obstacles sont nombreux, les loyers sont très chers, la vie y est plus chère qu'en France, l'administration est difficile avec les non-juifs (officiels), trouver du travail c'est compliqué quand on n'est pas juif, bref toute la panoplie qui normalement pour tout être constitué sur le bon sens devrait décider "ok, je n'y vais pas"...

L'histoire du peuple qui a regimbé en entendant le rapport défaitiste des espions à leur retour, est gravé dans ma mémoire...J'ai appris avec le temps, quand Elohim me parle, j'ai rapidement en face des défaitistes envoyés par le second ciel, pour tenter de me décourager, alors je sais que c'est bien Elohim qui me parle par son Ruah....

J'ai donc accepté d'entendre : dans le futur , je devrai lever l'ancre.

L'étape suivante s'est très vite imposée, avec la question "quand" ?...A chaque voyage, la tentation a enflé, le retour en diaspora devenait de plus en plus difficile, les derniers étant accompagnés d'une sorte de "dépression". Mais ce n'était pas encore le temps, il me fallait attendre, la patience.

Attendre parce que Elohim sait et connait toutes choses, et qu'une famille ne se gère pas à la va-vite, sans doute n'ai-je pas en moi la capacité et la foi de notre Patriarche Abraham, cela étant , chacun a son chemin, son temps, et nul ne peut agir sur modèle d'un autre, cela reviendrait à faire par procuration, ...dangereux ...

Attendre, parce que j'ai aussi à assumer des enfants qui n'ont rien demandé, qui par pure grâce aiment Elohim, et par double pure grâce sont aujourd'hui des fleurs d'amour pour une maman.

Attendre parce que le temps prophétique est lié à ma vie, cela, tous ceux qui me connaissent le savent, l'ont sans doute remarqué. Le calendrier biblique avance, je n'en connais pas les aboutissants ni l'heure exacte, seul YHWH le sait, et ma vie est calée sur le tempo des temps à venir.

Je sais que je dois être aux côtés du frère aîné , plus je ne sais pas, mais cela est une certitude. Attendre le top départ, je suis donc dans les starting blocks. Quelques temps en arrière ma carrière professionnelle établie par les organismes gérant la retraite me faisait part de manquement de trimestres , il me fallait travailler jusqu'au bout...pourtant selon les "lois" en vigueur actuelle, ayant commencé à travailler avant mes 20 ans, je pouvais prétendre à partir à mes 60 ans.

J'ai remis ces choses à mon Aba, lui disant que s'il voulait que je parte, il ferait ce qu'il fallait, ma souffrance cachée au fond de moi, j'ai continué à travailler ici, le regard porté plus du côté d'Israël qu'en France.

Au retour de mon dernier voyage, en Février, j'ai été poussé à rouvrir mon compte de retraite, et oh surprise, non seulement mes trimestres manquants avaient disparu, mais j'étais bien au-delà du taf minimal...

Me voilà donc à réétudier les données, il en ressort qu'au 1er Avril je dois faire la demande pour savoir si je suis éligible au départ de mes 60 ans, soit Octobre prochain, payable le 1er novembre de cette année.

La réponse , si elle est positive, ne donnera pas forcément un total de pension de retraite maximale, mais ce qui importe c'est de pouvoir liquider ma retraite, Elohim ayant toujours pourvu aux besoins de ma famille et aux miens.

Le peuple devait quitter le désert pour entrer dans un pays où coulent le lait et le miel, il n'était pas question d'établir s'il avait suffisamment pour vivre de ses propres moyens...la leçon du "va" c'est cela aussi...

Avoir la foi de partir tout en se constituant un "suffisamment reste à vivre" n'est plus de la foi, c'est du calcul purement humain, et la gloire est perdue pour Elohim.

Donc au 1er Avril (et ce n'est en aucun cas un "poisson" une farce), j'enclenche la demande de savoir si je suis recevable à la liquidation de ma retraite pour l'automne à venir. si la réponse est positive, vous l'aurez donc compris, cela sera le "feu vert" de l'étape suivante:

Obéir !

Obéir, quelque soit les conditions financières, obéir quelque soit les propos, les craintes et les "rapports" de tous genres tant ici qu'en Israël, Obéir, parce qu'alors le temps sera venu d'actionner de 

Partir ....

Ce partage de ma situation spirituelle , je vous le dois, dans la mesure où vous êtes nombreux et même si vous ne l'étiez pas, à prier pour ces blogs (l'ancien et le nouveau), la radio (en état de veille pour l'instant, qui reprendra sans doute du service, une fois installée en Israël...sourire) pour nous mes jeunes et moi-même.

La question n'est pas de savoir si c'est la volonté d'Elohim que je parte, cela est une certitude et si , à ce stade de la lecture vous ne l'avez toujours pas compris, je vous encourage à recommencer depuis le début de cet article...clin d'oeil, donc la question est au stade supérieure, avoir la réponse claire et audible par l'organisme de retraite, le Oui sera pour ma part, équivalent au " c'est le temps, vas..."...

Pour les cartésiens réfractaires , amoureux des questions basiques, celles qui tuent la foi, si vous vous posez la question de la scolarité finale de mon dernier ado , il y a moyen de le rattacher au lycée en France avec les cours du CNED, ou alors de l'inscrire au Lycée Français en Israël, le choix sera dicté par les moyens financiers qu'Elohim mettra à notre disposition, nous n'en faisons absolument pas un sujet sine qua none de départ, bien au contraire.

Enfin, j'ai l'immense grâce d'avoir des jeunes qui poussent au départ, et si j'avais écouté mon dernier, nous aurions déchiré les billets retours de Février,....sourire

A chaque fois que j'ai eu besoin d'encouragements, Elohim s'est toujours servi en premier de mes enfants....comme quoi...

Merci à vous mes lecteurs, pour vos prières que vous voudrez bien élever vers notre Adonaï, le temps est venu de passer à l'action, dernière étape la réponse de l'Organisme en question...puis

Partir....

Les blogs resteront évidement en fonction , sans doute plus achalandés (dû moins le nouveau) qu'ils ne le sont actuellement, puisque enrichi par mon vécu sur place en Israël. La Radio, je le sais depuis quelques mois, reprendra du service , une fois installée au Pays...

J'ai beaucoup d'affection pour chacun d'entre vous, vous êtes porteurs de la réussite de ce blog, de la radio, de nos voyages en Eretz, de nos orientations , de nos choix, par vos prières et par vos soutiens quels qu'ils soient.

A ce titre là, j'implore la Grâce d' Adonaï pour que tout vous soit compté et imputé à justice, et soit inscrit dans vos livres des Talents.

Ps:

Je voulais faire cet article bien avant, mais je devais attendre...la Parachah du jour, vient confirmer que c'est le Temps !

Ps1 : Etrangement, je suis née un Shabbat, et le paiement de ma retraite devrait débuter un Yom Shishi, un vendredi veille du Shabbat....je ne crois pas au hasard ni aux coïncidences...