PARACHAH : BEHOUQQOTAY

23/05/2019

 Pensée :

« Tout anathème qui est prononcé sur un homme, il ne sera pas racheté, de mort il mourra » (Lev 27 :29)

Y compris pendant le procès de Yéshoua la Torah fut respectée dans les moindres détails.

« Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant, Il a blasphémé ; qu'avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous avez ouï maintenant son blasphème, que vous en semble ? Et répondant, ils dirent, Il mérite la mort. » (Mt 26:65-66)

« Comme donc ils étaient assemblés, Pilate leur dit, Lequel voulez-vous que je vous relâche, Barabbas, ou Yéshoua qui est appelé Mashiah ? (...) Alors il leur relâcha Barabbas ; et ayant fait fouetter Yéshoua, il le livra pour être crucifié. » (Mt 27)