Les Perles de Shabbat

07/07/2018

Ecrit et transmis par Océane

++++++++++++++

« Observe le jour du Shabbat pour le sanctifier, comme te l'a prescrit YHWH ton Elohim » Devarim (Deutéronome) 5 v 12

Verset bien connu me direz-vous, et pourtant si peu respecté par beaucoup se proclamant enfants du Créateur, bien qu'émanant directement de Hashem !

Mais laissez-moi, enfin laissez plutôt le Ruah Kodesh vous révéler une perle de shabbat .

Et oui, rien que le premier mot cette Mitzva (Commandement) mérite toute notre attention !

"Observe" ! 

Que veut dire ce mot ? Est-il seulement question de regarder ce jour passer heure par heure en restant figer dans une attitude de contemplation ?!

Bien sûr que non ! Laissez les Ecritures vous faire goûter aux Délices de Shabbat !

Commençons par le commencement ! Au fil du temps les Ecritures ont été voilées par le monde du 2ème ciel, à travers une langue (le Grec) qui n'est pas celle voulue par notre Adon-aï !

Alors, retournons au puits ancien et allons nous abreuver à la source : l'Hébreux de la Torah !

Shamar (« Observer ») comporte trois lettres , : Shin, Mem, Resh.  (  Toutes les lettres Hébraïques ont une signification particulière )

SHIN = la racine ; Mem = les eaux ; Resh = la tête

L'homme est souvent comparé à un arbre dans la parole. Qu'a besoin un arbre pour vivre ? d'eau et de CO2 (trouvé dans l'air)

Étonnant non ? Si l'arbre veut vivre, ses racines doivent aller puiser l'eau pour élever son feuillage, sa tête vers le ciel et ainsi grandir et devenir fort!

C'est tout aussi valable pour l'homme ! S'il veut vivre il doit s'enraciner dans la parole, source jaillissante d'eau de vie et tourner constamment ses regards vers le trône d'Adonaï, par Yahshua tête de la Qehila !

Allons un peu plus loin : Shamar et yom haShabbat (Observer le jour du shabbat) !

Concrètement que signifie observer le Shabbat ?

Par la grâce de l'Adonaï je suis actuellement en étude d'infirmière. Qu'est-ce que cela vient faire là me direz-vous ?

Hé bien, la base de mon (futur) métier est l'OBSERVATION !!! J'ai appris (et apprend continuellement) à observer. Comment ? A travers TOUS mes sens ! Non pas seulement par le regard comme nous pourrions le penser, mais avec TOUS les 5 cinq sens : la vue, l'ouïe, le toucher, le goût, l'odorat. Le travail de tous, ensemble conduisent aux discernements.

Note de Liliane : Vous constaterez que nous sommes dotés de 5 sens, tout comme la Torah est construite sur 5 livres permettant de voir, entendre, toucher , goûter et sentir la bonté de YHWH !

Shamar Shabbat se pratique à travers tout notre être !

Qu'est ce que nous regardons et écoutons à shabbat ? La Parole et les louanges de l'Adonaï ou bien allons-nous nous souiller par les choses viles de ce monde de ténèbres !

Où se posent nos pieds, nos mains ? Dans les magasins (temple de mamon où règne le profit) le porte-monnaie à la main ou bien dans les demeures des brebis sanctifiées par l'Adonaï ?

Esaïe 52 v 11 « Eloignez-vous, éloignez-vous, quittez ces lieux ! Ne touchez à rien d'impur ! Sortez du milieu de son enceinte [Babylone] ; purifiez-vous, vous qui portez les armes de l'Adonaï »

Que mangeons nous ? Prenons-nous le temps de sentir et savourer les délicieux mets de Shabbat ou engloutissons-nous tous ce qui nous passe sous la main sans même prendre le temps de remercier Celui qui pourvoit à tous nos besoins. Il en est de même pour la nourriture spirituelle : le Lekhem Shabbat (Le Pain de Shabbat).

Bamidbar (Nombres) 11 v 7-8 :

« [...] [La manne] avait alors le goût d'une pâtisserie à l'huile. »

Est-ce que je me nourris du pur lait de La Parole, afin d'être un vase rempli de l'huile sainte qui alimente en continu la Ménorah de Shabbat ou bien vais-je manger « à tous les râteliers » un coup dans le monde, un coup dans telle ou telle dénomination ... toutes des filles de babylone, auquel cas je suis sec, aride, ne rayonnant aucune lumière !

Le Shabbat est un temps particulier où nous pouvons élever notre voix et notre souffle à travers des tefilot (prières) de reconnaissance et des actions de grâce, répandues sur la table des parfums qui montent en odeur agréable jusqu'au trône de notre Melekh (Roi) !

Qu'en est-il du discernement ? Savons-nous nous plonger dans la Shekhina (Présence) d'Elohim et nous laisser enseigner et guider par le Ruah Kodesh dans sa Sagesse ? Cela est possible seulement si nous actionnons les 5 sens, afin de travailler à notre sanctification. Adonaï est trois fois Kadosh (Saint), rien de souillé ne peut paraître devant Lui. « Soyez saint car Je Suis Saint » Vayqra (Lévétique) 19:2 .

David dira dans le Tehilim 119 verset 34 « Donne-moi l'intelligence pour que je garde ta loi et l'observe de tout mon cœur »

Où siège l'intelligence ? « Dans la tête », Resh. Notre cerveau n'est-il pas la commande de nos actions et par lui passent toutes les informations : physique et sens.

Adon-aï peut donc, si nous le voulons, ET le demandons, nous donner l'intelligence, celle d'en Haut par Son Souffle, afin de garder Sa Torah (Instruction).

David a écrit cela conduit par le Ruah et Adon-aï veille sur ses Ecritures : ce verset se trouve dans la section du tehilim 119 consacré à la lettre Hé = le souffle !

Dans les différentes traductions du mot Shamar "Observe", nous retrouvons :

* Tenir, garder, veiller : nous sommes donc des Shomer Shabbat (Gardien du Shabbat) pour ceux qui obéissent et réalisent la volonté de notre Melekh (Roi) !

* Célébrer : Shabbat n'est-il pas au même titre que les 7 saintes convocations une fête hebdomadaire de rencontre avec notre Abba et Yahshua l'Adon , le Maïtre, du Shabbat !

* Préserver, protéger : Shabbat a été institué de générations en générations

* Prendre soin : Yahshua, Ben Elohim, Parole faite chair, n'a-t-il pas guéri un jour de Shabbat ? Luc chapitre 13 et 14.

La Parole n'a de cesse de prescrire de prendre soin de la veuve et de l'orphelin, de ne pas détourner le regard de son frère qui a soif, faim, froid et Adonaï ne voudrait pas que cela soit fait le yom shabbat ?

* Avoir la charge de : celui se réclamant du Shem, le Nom, de l'Adonaï et appliquant toutes ses Mitzvot (commandements) est un porteur de la Torah et une lumière dans ce monde.

Yahshua dira « Venez à moi, vous tous, les fatigués, les surmenés ; je vous donnerai le repos [Shabbat]. [...] Oui, mon joug est utile, mon fardeau léger » Mathieu 11 v 28-30

Pour qui ? Un grand nombre de « chrétiens » prétendent que le Shabbat est aboli.

La 4ème Mitzva est CLAIRE et la Parole ne peut se contredire :

« Observe le jour du Sabbat pour le sanctifier, comme te l'a prescrit YHWH, ton Elohim.

Durant six jours tu travailleras et t'occuperas de toutes tes affaires ; mais le septième jour est la trêve de YHWH, ton Elohim : tu n'y feras aucun travail, toi, ton fils ni ta fille, ton esclave mâle ou femelle, ton bœuf, ton âne, ni tes autres bêtes, non plus que l'étranger qui est dans tes murs ; car ton serviteur et ta servante doivent se reposer comme toi.

Et tu te souviendras que tu fus esclave au pays d'Egypte, et que YHWH, ton Elohim, t'en a fait sortir d'une main puissante et d'un bras étendu ; c'est pourquoi YHWH, ton Elohim, t'a prescrit d'observer le jour du Sabbat. » Devarim 5 v 12

Sans tomber dans la kabbale des chiffres, Adonaï a préservé et gardé Sa Parole lorsque celle-ci fut découpée en chapitre et verset (anciennement des rouleaux sans référence) :

* 5 livres de la Torah où perpétuellement Adonaï n'a de cesse de rappeler et prescrire le Shabbat !

* 12 tribus des Bnéi Israël présent sur le pectoral du Kohen Gadol qui n'est autre que Yahshua Ha Mashiah et 12 envoyés qui suivirent Yahshua durant l'annonce de la bessorah (Bonne nouvelle) !

C'est 24 personnages (2 x 12) sont retrouvés au sein même des murs de la nouvelle Yerushalaïm (12 portes et 12 fondations) Revélation 21

Quand nous connaissons la dimension prophétique du Shabbat, comment ne pas célébrer, respecter, garder et honorer le Shabbat comme il se doit !!!

A chacun de se mettre devant l'Adonaï, Celui qui connaît les cœurs afin qu'IL nous éclaire quant à notre pratique ou non du shabbat !

TODA RABBA HACHEM !!!

BAROUKH ATA ADONAI ELOHENOU MELEKH HA OLAM !