JERICHO ET LA FIN DES TEMPS

12/01/2019

Je relaie ici un échange commentaire à partir du Blog de Michel Dachy quant à la question de Jericho et de son lien prophétique concernant les 6 000 ans , le Shabbat Millénaire, la Semaine de Daniel.

Il est bon de rappeler inlassablement ce qui est écrit, car, j'en suis persuadée, viendra le temps où toutes les vierges, folles et sages , vont s'endormir . Ici il n'est pas question de la "mort" mais de la nuit qui arrive où nul ne pourra "travailler", ce sera un temps de silence noir, il faudra alors garder en mémoire tout ce que nous aurons engrangé comme "connaissance" et garder notre Emounah, cette foi qui balaye les montagnes.

Bonne Méditation

---------------------------------------------------------------


La prophétie de la Troua au temps final.

Il y a quelques jours une question m'a été posée par un lecteur du blog en ces termes :
Bonjour,
Je suis votre blog depuis 2015.
Comment comprenez-vous dans la typologie des "6000 ans + Shabbat millénaire", la chute de Jéricho qui a eu lieu le 7ème jour ?
Josué 6:15 LE SEPTIÈME JOUR, ils se levèrent DE BON MATIN, DÈS L'AURORE, et ils firent de la même manière sept fois le tour de la ville ; ce fut le seul jour où ils firent sept fois le tour de la ville.
Hébreux 11:30 C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour PENDANT SEPT JOURS.
Que figure Jéricho, est ce Babylone la Grande ?
Devrait-elle tomber au soir du 6ème jour, ou au matin du 7ème jour ?
Shalom
Philippe
France
=====================================================================
J'espère apporter ci-dessous une réponse qui ne présente aucune contradiction avec ce que nous apprennent les prophéties à l'appui du calendrier.
Je rappelle que depuis 2009, sur ce blog, bon nombre parmi les 127 articles ont abordé et traité la signification prophétique de cet événement de la Troua.
Mais cette question de Philippe nécessite des explications compatibles avec les événements que nous vivons à l'approche de la dernière "semaine"
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Sous Josué (Yéhoshoua), la Troua fut clamée par le peuple hébreu sous les murailles de Jéricho juste avant son jugement, à savoir le dévouement par interdit de cette ville cananéenne.
Cet épisode précéda de peu leur entrée par la voie des armes (conséquence de la faute commise à Guilgal) dans la terre promise, via la vallée d'Accor dans le désert de Judée.
Troua = clameur poussée par le peuple entier, accompagnée par tous les instruments, événement unique de l'histoire biblique première alliance, ordonnée par Josué à un moment très précis : le 7ème jour à l'aurore .
Imprégnons-nous bien des détails de cet événement.
Ce moment précis était l'aurore du 7ème jour après bouclage de 6 tours complets et en silence, à l'exception des 7 shoffars. La Troua fut clamée au tout début du 7ème tour.
Durant les six premiers jours qui précédaient, le peuple fut chargé de ne faire qu'un seul tour quotidiennement, en silence à l'exception des 7 shoffars.
Le questionnement se rapporte à la signification prophétique finale de cet événement
Rapportons-nous donc au temps présent, le temps final, celui du jugement , non pas d'une ville pécheresse particulière, mais du monde des nations. Ce qui fut vécu et accompli à petite échelle avec valeur préceptrice, est à présent amplifié à l'échelle de la terre entière et des iniquités de ses habitants.
Les 6 jours qui ont précédé la Troua à Jéricho sont, sans nul doute, les 6000 ans qui sont près de s'achever, 6000 ans de fantaisies politico-religieuses qui, en dépit des avertisements des prophètes d'Israël, ont méprisé et rendu nul le message divin, comme serait le discours d'un muet adressé à des sourds. Image équivalente à des aveugles qui conduisent des aveugles. Destination : un trou.
Handicaps purement volontaires, puisque causés par la désobéissance, la rébellion et l'idolâtrie.
Celui qui lit dans les coeurs est formel : Tous coupables ! Tous handicapés ! Tous incirconcis ! Pas un juste ! Pas même un seul !
Sans revenir en arrière sur les données historiques qui nous ont été fournies par le calendrier mosaïque rétabli sans contorsions religieuses, retenons-en seulement deux.
1. l'année, le mois, le jour de la résurrection de Yéshoua : sortie du Shabbat, (donc dimanche) 13 avril de l'an 27, jour où la gerbe est présentée devant l'autel par le Souverain Sacrificateur. Rôle éternel décerné à Yéshoua en ce jour même par le Père céleste, selon l'ordre de Melkisédek.
2. L'année jubilaire 25, 80ème Jubilé, an 4000, préalablement proclamée par Yéshoua à l'automne de l'an 24, le jour Shabbat des Expiations, dans la synagogue galiléenne de Nazareth.
Cette donnée nous fait savoir que le 120ème Jubilé clôturera les 6000 ans.
C'est ce qui nous a fait conclure tout d'abord que 2025 clôturerait aussi la dernière "semaine" de 7 ans, laquelle aurait débuté en (2025 - 7) = 2018.
Quoique les choses qui se passent maintenant nous montrent la mise en place précipitée d'une dictature, satanique sans aucun doute, à l'échelle mondiale, le témoignage des deux oints n'est pas encore là, pas plus que l'homme "providentiel" n'est apparu, appelé à exercer la gouvernance mondiale.
Il y a donc un retard, mais celui-ci ne peut en aucun cas excéder 2 ans. C'est le dernier retard possible. Et ce, pour deux raisons.
1. Pas plus que 2000 ans complets doivent s'être écoulés depuis queYéshoua, le jour de sa résurrection, fut proclamé, par le Père, Souverain Sacrificateur selon Melkisédek. Ceci signifie alors que le Shabbat millénaire, dont IL sera le Maître, devrait commencer non pas en 2025, mais en 2027, 2000 ans jour pour jour après Sa résurrection.
2. C'est seulement à partir du printemps 2020, plus précisément à partir du 10ème jour du 1er mois, que les 1260 jours du témoignage, se terminent à une fête du Zikhron Troua , Mémoire d'Ovation, (1er jour du 7ème mois) 2023.
Cette fête marque l'exact milieu de ce qui serait vraiment la dernière "semaine" retardée de 2 ans.
De même les 2300 soirs et matins (1150 jours, concomitants au témoignage) aboutissent à Shavouot 2023 pour le marquage à Jérusalem des 144.000 prémices, rassemblés de partout à l'appel des deux oints.
Or, le Zikhron Troua, ce cri à Yahoua des 144.000 Hébreux avant leur fuite au désert, aura lieu au moment où les deux témoins seront tués. Cette clameur appellera la justice divine sur le monde des nations arrivé au comble de ses iniquités.
Le rapport de cet événement avec ce qui arriva sous Josué : dévouement par interdit d'un peuple abominable, est évident.
Le mot abominable est adéquat pour désigner une peuplade d'immoleurs d'enfants entre autres abominations, en tous points semblables à ce qu'on apprend qui se passe aujourd'hui : la pédophilie criminelle, meurtrière, pratiquée dans les hautes sphères comme un devoir des suppôts de Satan à l'égard de leur maître, dont ils reçoivent les juteux avantages en salaire de leur soumission.
Comme immoleurs d'enfants, les dirigeants "Palestiniens" du Hamas à Gaza ne sont pas en reste. Je n'en prends pour exemple que la mentalité meurtrière et la haine des Juifs, inculquées dès l'âge de la mamelle aux enfants, qu'on transforme en émeutiers respirant le meurtre, voire en assassins suicidaires, en l'honneur de leur Moloch Allah, dieu sanguinaire
je pourrais citer des dizaines d'exemples concrets, pleinement affichés par ces islamiques pétris de haine, des plus jeunes aux plus vieux, mais ce serait trop long. Inutile de décrire longuement les aspects que peut prendre cette démence religieuse.
En voici un :
Soucieux de trouver des traces historiques d'ancêtres lointains, Mahmoud Abbas a affirmé récemment que les cananéens étaient les ancêtres de son peuple.!! N'importe quoi !
Se revendiquer ouvertement descendant d'un peuple abominable, c'est appeler stupidement qu'un sort semblable lui soit finalement réservé...
Revenons à ce qui sera la seconde et dernière Troua.
Si le retard hypothétique de deux ans pour cet événement, qui précédera directement le jugement des nations,est avéré, alors les prodiges destructeurs qui auront lieu pendant la 2ème moitié de la dernière semaine empiéteront de fait dans le début du Shabbat millénaire, jusqu'en 2027.
Cette façon de mettre en parallèle les deux événements ne me paraît pas contradictoire avec ce qu'en disent les saintes Ecritures réunissant les deux Alliances.
Pour la sous-question de Philippe sur Babylone la grande, je pense qu'il s'agit du commerce mondial, représenté par l'OMC et matérialisé par les transports maritimes, omniprésents, généralisés. C'est par eux que l'industrie financière mondiale exerce un pouvoir absolu.  

source : https://lesmensongesreligieuxdevoiles.blogspot.com/2019/01/la-prophetie-de-la-troua-au-temps-final.html