IL EST DE LA MAISON DE YEHUDA

10/08/2019

L'aube se lève sur Yeroushalaïm. Un jour comme tant d'autres, un jour où la lumière n'est jamais la même sur cette ville aux mille teintes de blancheur.

L'aube se lève aussi dans les cœurs, cette aube d'un jour nouveau qui vient frapper à la porte des âmes en errance, aux âmes opprimées, esclaves d'un monde religieux, d'un monde mamonique, d'un monde malade à lui-même, cherchant sans le savoir ce qui est la Vérité, la Vie, le chemin.

 Notre dernier périple d'un mois, durant Juillet-Août, a vu bien des miracles non comme le veulent les amoureux du sensationnel, mais ces miracles qui changent une vie, amène la guérison du corps , de l'âme, du souffle.

Miracle de la Parole déposée au creux de la raison des âmes assoiffées , aveuglées , en souffrance.

La liste est conséquente, il faudrait plusieurs pages pour en parler tant les rencontres, les mots, les échanges ont été sous le couvert de la grâce de notre Adonaï.

Pendant que beaucoup passent leur temps à dénigrer les religieux, les prisonniers de tous bords, les âmes concernées restent dans leurs forteresses, attendant non qu'on les critique mais bel et bien qu'on les délivre, qu'on les aime.

J'ai choisi d'aimer comme YaHshoua c'est-à-dire d'aller à leur rencontre, de secouer la poussière de mes pieds si ce que j'annonce n'est pas reçu et de manger avec les publicains, les perdus, les pharisiens, les scribes...parce que telle est la volonté de mon Adon ; parce que parmi tous ces gens il y a l'enfant prodige qui attend la semence de vie ....

Qui suis-je donc pour oser agir ainsi ? moi une femme, attirant les foudres de ceux qui se croient juste, me jugeant ?..Je suis simplement la servante inutile utilisée par pure grâce par notre YHWH au nom de YaHshoua notre chemin de délivrance , celui qui mène à la Maison du Père , à la réconciliation, au Pardon.

Des miracles physiques nous en avons vu et entendu, c'est clair;  moi-même j'ai été guéri sans opération , de mes deux épaules déchirées à tous les tendons. Les IRM sont là pour faire foi de ce que je proclame, et ce, sur deux années consécutives. Depuis des décennies j'ai placé ma confiance en mon Roi des rois et j'ai toujours refusé de me plier aux solutions humaines et surtout aux incitations à ....

Les nombreux papiers pour tous ceux qui me l'on demandé ont été déposés au kotel, ils ont commencé à porter leurs fruits, Adonaï étant le seul qui sait tout, qui peut tout, il connait chacun d'entre nous ....

Mais le plus grand des miracles n'est pas dans la rédemption physique, loin de là, 

"ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps qui ne peuvent tuer l'être mais craignez plutôt celui qui peut faire périr le corps et l'être dans la gehenne" Matyah 10:28


Il est versé dans les écritures depuis des décennies, il manie la Torah et le Tanakh bien plus que vous et moi réunis, il connait les versets par cœur, il écrit en hébreu, parle hébreu, il est de la Maison de Yehuda.

Il est de ces religieux, inconnu dans la foule si ses tsitsits ne dépassent pas de son pantalon. Casquette toujours vissée sur sa tête, il y a collé sa kippa , il ne la quitte jamais. 

C'est un homme de prière, jamais pour rien au monde il manquerait de se lever aux aurores pour aller prier, et jamais au grand jamais il ne se coucherait sans parler à Elohim, sans prier. Il est de ces orthodoxes amoureux de la parole, cherchant la vérité, à comprendre.

Il écrit sur le parchemin vos noms, vos versets préférés, il manie la plume , l'encre, mieux qu'un artiste, il jongle avec les lettres en cursives , son écriture est tout simplement de l'art antique.

Il connait tout du message de Yahshoua, il en sait par cœur les passages dans le Tanakh, il connait l'histoire de la "chrétienté" , ces mouvements qui ont fait plus de mal qu'autre chose à la Maison de Yehuda...

Il est de ces prisonniers de l'ombre attendant sans le savoir que la Lumière jaillisse dans sa vie.

C'est cet homme qu'Adonaï a mis sur mon chemin, moi une femme qu'il ne devrait même pas côtoyer et encore moins avec qui parler d'Elohim.

Peu importe comment, peu importe quand, toujours est-ll que je ne lui ai jamais caché mon engagement avec Yahshoua, bien au contraire, mais je n'ai pas non plus abreuvé et saoulé cet homme d'une doctrine. Je me suis faite toute à tous, je me suis faite à lui dans ce qu'il est , tout simplement. 

Je lui ai parlé d'Elohim, de son amour pour moi, pour mes enfants, ma famille. A chaque partage sur la vie, les différentes situations, j'ai mis en avant Elohim, sa compassion et son amour pour moi, et le fait que mon cœur ne peut tout simplement pas battre sans sa présence.

Surprise...Jamais ce religieux ne m'a interdit de prononcer Elohim...combien tentent de me faire dire HaShem...je persiste et je signe....sourire

Jamais ce religieux ne s'est opposé à ma relation avec Elohim, il m'écoute toujours avec respect, au point qu'au détour d'une conversation, faisant part de ma souffrance de repartir en diaspora, il m'a demandé tout de go

"Est-ce qu'Elohim t'a dit de repartir ?"...

Je suis restée médusée quelques secondes, j'ai murmuré "oui", ça réponse n'a pas tardé

"alors va pourquoi serais-tu triste s'il t'a dit de le faire"

Nous avons échangé le fait qu'Elohim m'a prévenu qu'un jour proche je reviendrai définitivement, pour lui c'est une évidence, il m'apprend la patience, ....

Ce religieux m'a confié souffrir beaucoup de son épaule droite. Brusquement il m'a dit

"Peux-tu prier pour moi ?"...

Prise de court , j'ai rétorqué maintenant ? Maintenant, plus tard comme tu veux mais prie pour moi 

Ceci s'est produit l'avant dernier voyage. Je n'ai pas osé , j'ai eu peur de me faire "remballer"...J'ai prié pour lui dans mon cœur, mais je ne lui ai pas imposé les mains.

Puis je suis revenue ce juillet-ci, nous nous sommes revus. Il m'a fait part qu'il souffrait encore.

Alors j'ai posé ma main sur son épaule, à haute voix j'ai prié, en anglais, il s'est laissé faire, a écouté attentivement ce que je disais. Je l'ai senti se détendre ...Il a laissé ma main parcourir son épaule, son bras, tout en douceur, en priant Elohim, en intercédant pour lui....Un moment magique...

Imaginez juste un orthodoxe, religieux, pratiquant, prisonnier de dogmes, se laissant imposer les mains par une femme qui plus est non orthodoxe et qui plus est...professant la B'rit Hadassa...l'alliance renouvelée.

Je n'ai pas prononcé le nom de YaHshoua, j'ai parlé à Elohim comme on parle à son Papa, avec tendresse, amour, et certitude qu'il entend...

Ce religieux est attiré par ce qui m'anime, viendra le temps où le Ruah, lui rappellera tout ce qui est écrit dans la Torah , viendra le temps où le Ruah le corrigera dans ses croyances, viendra le temps où la libération se fera au nom de Yahshoua; ce n'est pas à moi de le convaincre, c'est au Ruah,... c'est écrit...

La plus belle des récompense a été de m'entendre dire 

"avec toi je me sens en sécurité"...et à un autre moment "Je suis fier de toi"....

Un soir alors qu'il priait direction le Kotel, j'étais assise, derrière lui, respectant cet instant, son moment,  et à voix très basse je priais pour lui, invoquant Adonaï au nom de Yahshoua . Quand il eût fini, il m'a regardée :

"Tu as aussi prié , n'est-ce pas ?"....

J'ai souri, il avait senti, ...j'ai acquiescé...Son visage exprima alors un étonnement respectueux...

Peu de paroles, mais La Parole entre nous et cela suffit , je ne suis qu'un instrument entre les mains d'Elohim, le Ruah étant son souffle pour agir comme il veut quand il veut avec qui il veut pour la seule gloire d'Adonaï. 

Adonaï n'est pas dans les cris, ni dans la tempête, ni dans l'excitation, ni dans l'abreuvage de discours, Adonaï est dans la douceur d'une bise légère, celle qui fait que sa Présence est perceptible, celle qui fait que c'est Lui qui agit et non nous pauvre pécheur !

A chaque fois que je le regarde, résonne en moi les paroles de Paul nous disant que nous sommes au bénéfice de leur aveuglement, jusqu'à ce que tout Israël rentre au pays....

Ne jamais oublier que nous sommes greffés sur la Maison de Yehuda et que nous devons les pousser à devenir jaloux de notre relation avec Elohim mais certainement pas nous croire supérieur ! nul n'est plus grand que l'autre...Tous sont pécheurs et tous méritent la mort..

Que celui qui croit être debout, prie pour ne pas tomber...

Toute la Gloire à notre YHWH, chef de toutes les armées ! Reviens bientôt Yahshoua, reviens et que la Paix règne enfin sur Yeroushalaïm !